20 janvier 2008

Le 13.03.03

Cette vie ne semble pas en finir !..Des histoires, encore des histoires,Toujours des histoires ! C'est me punirDe vivre ici plus qu'aucun purgatoire ... Mais demain, ou après-demain peut-être,Mon destin s'ouvrira t-il à mes yeux, Pour me faire enfin comprendre et connaîtreMa place et ma voie dans ce monde hideux ... Je croyais savoir, mais je n'en suis plusSi sur ... Je voyais la mission que DieuAssigna aux apôtres ; être nuAu milieu des nantis, simple au milieu Des crétins remplis de leur suffisance ;Riche d'esprit... [Lire la suite]
Posté par VINCENTETDONA à 17:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 janvier 2008

III

A peine levé, dès l'aube, dès l'aurore,        - Mais que me prend t-il donc en ce moment ? -A l'heure où le peuple harassé dort encore,          Je marche déjà comme un dément,Comme un fou qui voudrait voir la fleur éclore. J'arpente les chemins au gré pêle-mêle          Du cri des merles et des pinsons,M'extasiant devant la frêle hirondelle          Qui m'invite à les mettre en chansonsSes notes claires comme une... [Lire la suite]
Posté par VINCENTETDONA à 12:41 - Commentaires [4] - Permalien [#]
10 janvier 2008

II

Le jour se mourait à l'horizon,Dorant tristement les vaguelettesD'un soleil à ses derniers rayons,L'étang où aimait voguer ma tête. Des visages s'imprimaient sur l'eau,Visages doux où vibrait l'amour,Et qu'une carpe, soudain, d'un sautLourd, troublait sans espoir de retour ... Le jour se mourait à l'horizonMais je restais là, mélancoliqueAdmirateur, rêvant sans raison. Peut-être, ce décor bucoliqueOu mes idées d'espace infini ?Et je vois un geai rentrer au nid ...              ... [Lire la suite]
Posté par VINCENTETDONA à 12:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 janvier 2008

I

Les Grands cygnes blancs, si peu pressés,      Glissent dans de longs soupirsSur l'étang aux reflets argentés       Où dansent mes souvenirs. Ces grands cygnes blancs, tous deux radieux       Dans leur élément bleuté,Me tendaient ton air majestueux,       Mais sans rendre ta beauté. Ils étaient deux, les grands cygnes blancs,        Ils étaient deux seulement,Mais sur ce lac si beau, argenté, - Oubliant qu'il n'était qu'un... [Lire la suite]
Posté par VINCENTETDONA à 12:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 décembre 2007

- été 2003 -

A neuf heures,Le soleil d'étéPrends, pour se coucher,Toutes les lueurs. C'est de l'orVibrant sur la mer,Mourant dans l'étherLorsque tout s'endort. Les nuagesS'empourprent de joieAu ciel qui se noieLoin des doux rivages. Mais surtoutici, sur ce sableFin, si agréable,Je me fous ... de tout. La lumière Du soleil couchant,Tout en me berçant,Détends ma paupière. Et je penseA ces gens, si loin,Qui ont tant besoinD'un peu d'espérance ... A la ville,Les rêves d'amoursMeurent dans des toursSans âme, inutile ! Et le... [Lire la suite]
Posté par VINCENTETDONA à 10:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 décembre 2007

C'est si pur...

C'est si pur :Où est ce carnet aux doux vers ?Mais comme il était ouvert,Je ne l'ai pas vu, tout vertQu'il est de sa couver-Ture ... Mais,Tout contre, qu'ai-je découvert ?Un livre que j'ai rouvert,Oublié, comme sous verre,Mais beau comme tout ver-Tige aimé ! LivreQui vous rend d'un seul coup couvertDe joie, le coeur tout ouvertSur la nature aux doux vertDe la paix, tel doux verreQui enivre. C'était sûr !..Il fallait partir, surtout versCes festins - simples couverts,Vins fins au son des trouvères ...Que je te retrouve, airPur... [Lire la suite]
Posté par VINCENTETDONA à 12:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 décembre 2007

L'aviateur

L'aviateur est descenduDe son appareil flambant Neuf, après avoir perduSes ailes en décollant. Il est monté, et n'a puVoler plus qu'un éphémèrePapillon, qu'un voeu déçu,Ou une trop vague chimère ... Il est triste, et se demande- Ô Dieux ! - Lequel l'a puni,Et a refusé l'offrandeDe son corps quittant le nid - - Bien sur ! C'est pour qu'à sa placePuisse aux vents un bel oiseauPlonger dans le vaste espace,Aigle ou geai, mais tout là-haut ! - Sur ! L'Homme a déjà la terrePour son pied lourd, et l'espritPour s'évader de sa... [Lire la suite]
Posté par VINCENTETDONA à 13:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 décembre 2007

Le berger à la bergère

-"On mange quoi ?Du pâté d'foie,Avec les doigts ?" -"Ah, c'est malin ..."-"Oui, c'est trés fin,Un vrai p'tit pain !.." -"Bois mes paroles,Plutôt, moins drôlesQue tes alcools, Mais plus pratiques,Et tu mastiquesDes plats antiques ..." -"Tu me ravisDe spaghettisAux salsifis, Mais vois-tu Chère,Ta bonne chairSi peu casher M'ennuie un peu.S'rait-ce pas mieuxDeux beaux gros oeufs ? Le pancréas,Le foie grasD'un gros rat ?..." -"Ou du dindonFarci d'lardons,Lon,... [Lire la suite]
Posté par VINCENTETDONA à 11:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 décembre 2007

Le rêveur

Si je m'étais comporté mieux,Si je m'étais mieux comporté,Aurais-tu séché mes yeuxD'un regard plein de bonté ? Si j'avais fait ce qu'il fallaitAu bon moment, quand il fallait,Aurais-tu souris un peuPour que je me sente mieux ? Mais je sais bien que j'ai eu tort,Que j'aurais pu être plus fort,Moins rêveur, plus courageux ! J'ai des étoiles plein les yeux,Hélas, et cent mille planètesTournoient sans fin dans ma tête ... Ste Catherine-les-ArrasLe 02-01-04
Posté par VINCENTETDONA à 12:55 - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 décembre 2007

SONNET A HELENE

Puisqu'ainsi, son regard s'est éloigné de moi,Que je ne verrai plus ses beaux yeux si profonds,Si provocants, percer jusque dans les tréfondsDe mon âme l'aveu du plus parfait émoi, Il ne me reste plus qu'un méprisable choix ...Je me retire loin, très loin dans l'abstention,Où je vis de nouveau une folle passion !..Mais, toujours, oublier un peu plus cette voix. Qui grisait de plaisir mes oreilles sensibles,Et tous les mots discrets, doux anges invisibles !La vie est bien étrange, et cruelle, souvent. On lui confie la chair de... [Lire la suite]
Posté par VINCENTETDONA à 12:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]