07 août 2008

- Saint - Avold - 17.12.2000

Aux bords des espaces infinis
Sous les cieux constellés d'étoiles
Plus loin que les vents dans les voiles
Et bien au-delà de la nuit,

Là où naquit l'amour et l'ennui,
Mes yeux ont déposé leur voile.
Au mystère, un secret se dévoile
Lentement, comme un rêve alangui ...

Le temps n'a plus beaucoup d'importance,
Demain est aujourd'hui en avance.
Encore un peu de temps, juste un peu !

Ce ciel s'effacera sous le feu
Et la terre fondra pour nos âmes.
- Ou en suis-je au travers cette trame ? -

Posté par VINCENTETDONA à 12:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur - Saint - Avold - 17.12.2000

    ~.~

    On est toujours là quelque part, mais parfois on a du mal à situer l'endroit...

    J'aime votre poésie.

    Je vous souhaite une agréable journée.

    Posté par Laudith, 07 août 2008 à 14:16 | | Répondre
Nouveau commentaire