11 septembre 2008

- Saint- Avold le 12-03-2001 -

Que sont deux ans encore à vivre
Loin de tout ce qui vous rend ivre
D'amour et de charité,
Lorsque l'on sait que l'humble Afrique
Est plus riche que l'Amérique
Ne serait-ce qu'en hospitalité !...

Alors, excuse-moi encore,
Annie, si ma rime t'endors,
Mais j'en ai tant songé,
De la chaleur de la savane,
Que si un jour je m'y pavane,
Un rêve s'exaucerait ...

Posté par VINCENTETDONA à 12:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur - Saint- Avold le 12-03-2001 -

    Il est bon de pouvoir réaliser ses rêves...

    Vos rimes ne m'ont pas endormie mais leur lecture fut des plus agréables.

    Douce nuit.

    Amitié poétique.

    Posté par Laudith, 11 septembre 2008 à 22:28 | | Répondre
  • C'est si joli qu'on aimerait quelques autres vers. Mais peut-être ton frère était-il déjà emporté par son rêve et que les rimes africaines sont restées dans sa tête... Bisous

    Posté par zebu32, 12 septembre 2008 à 05:10 | | Répondre
  • poème inachevé je pense...

    comme le précédent, et d'autres.
    J'arrive bientôt à la fin de l'histoire et j'ai surtout priviligié mes préférences et un certain ordre chronologique, voilà pourquoi je termine par ces "petits bouts" de poésie.
    Merci à vous deux

    Posté par vincentetdona, 12 septembre 2008 à 12:31 | | Répondre
Nouveau commentaire